Il était une fois un conte russe qui, à force d’être lu pour le plaisir des enfants, est devenu un album à compter plurilingue.

Au départ, il s’agissait d’allier littérature de jeunesse et éveil aux langues (ici, c’est le russe). Pour coller à la saison (janvier-février), il fallait un album réunissant ces trois paramètres.  Le choix s’est porté sur La moufle, aux Éditions Les classiques du Père Castor. Pour comprendre le travail élaboré en langage sur cet album, vous trouverez une fiche de séquence ici : La moufle-Séquence PSMS vous indiquant les étapes d’appropriation du lexique des animaux et de la trame narrative.

Très vite, les enfants ont eu envie de raconter cette histoire à la mascotte de classe… Problème : elle est anglaise et ils ne parlent pas bien sa langue. Après quelques discussions, il a été établi que l’enseignante traduirait l’histoire et que les enfants se chargeraient de dire le nom des animaux (personnages de l’histoire) ainsi que leur nombre successif dans la moufle afin de faciliter la compréhension de l’album à notre mascotte. Une fois l’enregistrement terminé, l’idée d’explorer d’autres façons de dire le nom des animaux a germé dans la tête des élèves, faisant écho à un loto sonore sur le cri des animaux, exploité en éducation musicale. Et c’est ainsi que sont nés des albums en espagnol et en italien, du fait de la proximité de ces langues avec le français. Voici une vidéo compilant les différents travaux réalisés.

Advertisements