Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions- Eveil à la diversité linguistique

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle : Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Repérer des régularités dans la langue à l’oral en français (éventuellement dans une autre langue)

Objectifs 1: écouter une comptine en bambara

Les élèves de petite et moyenne section de Christelle Robert-Boquet de Cour Cheverny ont découvert une langue parlée en Côte d’Ivoire par un membre de la famille d’une élève de la classe. Ils ont écouté plusieurs fois cette comptine en langue bambara. Elle s’intitule Denko, elle est issue de Comptines et berceuses du baobab, l’Afrique noire en 30 comptines, Didier jeunesse, qui contient le texte des comptines et un CDrom. Ils ont pu la réécouter régulièrement au coin écoute.

Objectif 2: répéter et mémoriser la comptine

Pendant plusieurs séances, les élèves ont joué à mettre en bouche les mots en bambara, à les répéter à partir de l’extrait authentique. L’enseignante associe des gestes aux paroles pour aider à la compréhension et à la mémorisation. Les petits peuvent assister à la séance s’ils le souhaitent. L’enseignante ne les force pas à répéter. Cet objectif est mis en oeuvre sur plusieurs séances courtes de dix à quinze minutes. La répétition régulière permet la mémorisation.

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques- univers sonores

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle  : parler d’un extrait musical et exprimer son ressenti ou sa compréhension en utilisant un vocabulaire adapté.

Repérer et reproduire, corporellement ou avec des instruments, des formules rythmiques simples.

Objectif 1: écouter, comparer la kora et le balafon

Les élèves ont découvert la kora, un instrument de musique traditionnel à partir d’une vidéo d’un musicien. Ils ont découvert le balafon, autre instrument de musique traditionnel en visionnant une seconde video. Ils ont écouté, exprimé leurs ressentis. Ils ont ensuite écouté différentes chansons dans lesquelles ils ont pu entendre et essayer de reconnaître la kora ou le balafon. Ils ont comparé les deux instruments et ont pu les distinguer : celui que l’on frotte, celui que l’on frappe qu’ils ont rapproché d’un autre découvert auparavant, le djembe. Après des jeux d’écoute, les enfants ont pu essayer individuellement de jouer du balafon.

Enfant joue Balafon .JPG

Objectif 2: écouter et reproduire avec son corps des formules rythmiques simples

Les élèves ont écouté, repéré des formules rythmiques produites par le balafon. Ils ont exploré différentes façons de reproduire ces formules rythmiques simples en utilisant différentes parties de leur corps comme percussions.

Objectif 3: reconnaître la kora ou le balafon

Les élèves , en salle de motricité, ont évolué sur des musiques comportant la kora et le balafon. Ils se déplaçaient lorsqu’ils entendaient la kora et s’arrêtaient en statue lorsqu’ils entendaient le balafon. Ceci fut un temps d’évaluation.

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques- les productions plastiques et visuelles

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle  : Choisir différents outils, médiums, supports en fonction d’un projet ou d’une consigne et les utiliser en adaptant son geste.

Réaliser une composition personnelle en reproduisant des graphismes. Créer des graphismes nouveaux.

Réaliser des compositions plastiques, seul ou en petit groupe, en choisissant et combinant des matériaux, en réinvestissant des techniques et des procédés.

Décrire une image et exprimer son ressenti ou sa compréhension en utilisant un vocabulaire adapté.

Objectif 1: observer et décrire deux toiles originales de Korhogo.

Les élèves ont observé les toiles peintes à Korhogo, une ville importante de la Côte d’Ivoire. Ils ont décrit les animaux, les lignes des toiles, les graphismes, les surfaces peintes à l’aide de pigments naturels. Ils ont exprimé leurs ressentis.

Objectif 2: extraire et répéter des motifs graphiques

Ils ont observé précisément les motifs graphiques, les ont décrit, les ont extrait, ils ont verbalisé leurs tracés, ils les ont copiés et répétés sur différents supports pour s’exercer en graphisme.

Objectif 3: créer de nouveaux motifs graphiques pour réaliser une composition plastique

Les élèves ont peint à leur tour sur une toile à l’argile et à la gouache. Ils ont inventé de nouveaux motifs graphiques et ont cherché comment les agencer, créer un rythme en les répétant ou en les alternant. Ils ont utilisé des gabarits pour dessiner divers fruits après avoir découvert dans le domaine explorer le monde des fruits de France et de Côte d’Ivoire qu’ils ont touchés, observés, sentis, goûtés, décrits, comparés, classés.

production plastique à partir de toiles de k.jpg

Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique- communiquer avec les autres au travers d’actions à visée expressive ou artistique

Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle: construire et conserver une séquence d’actions et de déplacements, en relation avec d’autres partenaires, avec ou sans support musical.

Objectif 1: inventer des mouvements

Pendant plusieurs séances, les élèves ont recherché et inventé des mouvements de danse africaine, ils se sont inspirés de ceux des camarades pour proposer différents mouvements sur plusieurs musiques africaines.

Objectif 2: inventer des mouvements avec un objet

Pendant plusieurs séances, les élèves ont recherché des mouvements à produire en s’aidant d’un objet inducteur, un baton, en imaginant une histoire ayant pour décor la Côte d’Ivoire.

Objectif 3: répéter des mouvements, les coordonner

Pendant plusieurs séances, les élèves ont répété les mouvements produits par différents camarades et sélectionnés par l’enseignante, ils ont appris à les enchaîner sur une musique de Côte d’Ivoire.

Objectif 4: mémoriser des enchaînements de mouvements

Plusieurs séances furent nécessaires pour permettre aux enfants de mémoriser différents enchaînements de mouvements et de s’inscrire dans une realisation de groupe. La verbalisation, les photographies, la symbolisation ont aidé à la mémorisation.

Les enfants réciteront la comptine Denko, présenteront leurs productions plastiques et la danse africaine crée à leurs parents lors de la fête de fin d’année.

Publicités