Des projets interdisciplinaires peuvent impliquer le cours de langue vivante (étrangère ou régionale) et de nombreuses disciplines telles : le français, l’histoire, la géographie, l’éducation musicale, les arts plastiques, la technologie, l’éducation physique et sportive… Ici nous nous pencherons particulièrement sur les arts avec le projet James. Ce projet prend en compte la langue vivante comme un support et non comme une fin en soi.

James est un voyageur un peu perdu qui aime voyager. Il va visiter différents pays et emporter avec lui quelque chose à chaque fois: un vêtement ou un accessoire mais aussi nombre de choses laissées au libre arbitre des classes.

Dans un premier temps, il faudra créer un fond devant lequel James prendra la pose. Ce fond n’est pas forcément figuratif. Capture d’écran 2017-07-04 à 20.28.59.png

Dans un deuxième temps, un visage sera réalisé collectivement en anglais.

Capture d’écran 2017-07-04 à 20.34.42.pngCapture d’écran 2017-07-04 à 20.34.25.png

Enfin, il faut habiller James avec un vêtement ou un accessoire qui évoque le pays.

Capture d’écran 2017-07-04 à 20.38.54.png

 

Les apports :
Du côté de la LV
Les contenus abordés: Le visage, les parties du corps, les pays (aspects culturels), les couleurs, les formes…
La structure de la séance:
Le projet donne du sens aux séances-types de LV, mais ne les bouleverse pas.
(Les rituels, les phases d’apprentissage, d’appropriation et de réinvestissement…)
Les outils d’aide pour l’enseignant :
Les ressources numériques
(Phonemic chart / Forvo / Primlangues / British council…)

Du côté des arts plastiques.
Les rencontres: travail sur les surréalistes, l’accumulation.
Les connaissances: recherches sur les identités culturelles des pays, les couleurs, motifs, textures…
La réalisation pratique: les visages, les vêtements, les accessoires, les « draps d’accueil »

Publicités